BDSwiss peut-il se faire une place sur le marché français ?

Quelle vaste question que celle annoncé en titre de cet article ! BDSwiss a pour objectif de prendre des parts de marché à ses concurrents sur la France.

Déjà auréolé du titre de broker numéro 1 en Allemagne et en Suisse BDSwiss compte bien continuer sur ce chemin pour le reste de l’Europe. La concurrence risque d’être rude car le courtier est moins connu du côté latin de l’Europe mais il possède quelques atouts significatif.

Tout pour séduire

1er en Allemagne comme dans le classement du site www.broker-vergleich.biz, BDSwiss se démarque par son offre complète. Le courtier est l’un des rares à proposer des options binaires et tout récemment le trading du Forex et des CFD. Et nous pouvons dire que les nouvelles possibilités de trades ne s’apparente pas à un simple gadget supplémentaire. BDSwiss propose une véritable offre compétitive. Voyons du côté des frais ou l’on constate qu’il y a une commission de 0.1% à l’ouverture et clôture de la position sur CFD.

bdswiss-forex-cfd

Il faut également prendre en compte les frais de roulement dans le cadre d’une ouverture après 21h. Ces frais dépendent de l’actif bien entendu. Le spreads est à partir de 1.2 pip et vous pouvez bénéficier d’un levier max x400. Les plateformes utilisés sont les plus courante entre web trader et MetaTrader4. Son application mobile permet également de prendre de position sur ces marchés.

BDSwiss possède les armes pour séduire mais le marché français est exigeant. Est ce que le fait de proposer en premier lieu des options binaires peut desservir la stratégie du broker ? Sachant qu’il existe déjà des courtiers spécialisés connaissant mieux le marché français.

 

Comments are closed.