Obtenir un prêt pendant un chômage, c’est possible ?

Et oui ! Les temps sont durs pour tout le monde, aucun secteur n’a été épargné, tellement la crise sévit tout les domaines. Pour les chanceux, ainsi que ceux qui peuvent être pistonnés, il ne s’agit que d’une étape, voir même un bref passage. Mais pour d’autres, il peut aller jusqu’à la perte d’emploi, voir au chômage même. Mais ce qui est rassurant c’est qu’il existe les  allocations chômages, aussi mince soit-il, ils permettent de tenir un petit moment, le temps de retrouver une nouvelle activité. Si par contre il est question de recherches de fonds pour un tout nouveau projet en gestation, il est important de vous faire savoir qu’il est possible de contracter un prêt.  Il est donc important de pouvoir définir clairement les termes ainsi que les conditions à prendre en compte en ce qui concerne ce crédit au chômage.

Les crédits pour les « en chômage »

On était tous presque persuader que contracter un prêt en étant au chômage relèverai d’un miracle. Alors dans ce cas, les miracles existent bels et biens. Car il est possible de contracter un prêt alors que l’on est sans emploi. Pour pouvoir accéder à toutes les informations, les différentes informations et conditions à connaitre afin de pouvoir bénéficier de ce genre de prêt, cliquez donc ici. Mais force est de souligner le fait qu’il doit s’agir d’une personne ayant un projet concret, qui, après une étude approfondie sur la question et sur le marché, sera susceptible d’être  très prometteur.

Il est donc à exclure de la liste les personnes qui n’ont ni projet ni plan d’action ni de connaissances suffisantes afin de pouvoir élaborer une équipe ou un groupe qui fera en sorte que le projet se concrétise et régénère ensuite des bénéfices, pour pouvoir recouvrir le prêt contracté ainsi les intérêts dûment consentis.

Un espoir pour les plus démunis

N’ayant pas trouvé à temps un travail après son licenciement ou pour n’importe quelle autre raison, le « chômeur » sera étiqueté par cette terminologie. Ce ci n’est pas très bénéfique et pour son mental que pour sa santé. La seule solution sera pour lui de demandé les allocations mais nous le savons, cela ne sera certainement suffisant pour vivre, encore moins pour survivre. Le crédit-chômage représente pour ces derniers le dernier espoir de s’en sortir.

Une prise de risque énorme pour les entités financières

Il est également à prévoir les garanties à apporter, compte tenu du fait que la personne en question soit dans une phase assez délicate, c’est-à-dire sans véritables source de revenus lis à part les allocations. De ce fait donc ne sera pas en me sure de rapporter une garantie e l’assurance d’un remboursement du prêt aux échéances prévues. En effet, ce type de prêt peut être considéré comme assez dangereux car la personne à qui le prêt sera alloué ne présentera aucune garantie à jour et solide afin de pouvoir garantir son emprunt.  Outre le fait que cette question de garantie est la base de tous les autres prêts, conclus en bonne et due forme.

Même arrivé au stade du « au chômage », ne craignez de ne pas être à la hauteur. Tout n’est pas perdu. Un prêt peut être accordé à ces personnes dans l’unique condition que l’étude de son projet soit positivement exprimé et surtout que cette dernière soit capable de donner une équivalence aux garanties proposées.

Comments are closed.